Les conditions à remplir pour y prétrendre

Chacun des parents doit contribuer à l'entretien et à l'éducation de son enfant, à proportion de ses ressources et des besoins de l'enfant : il s'agit d'une obligation légale d'ordre public, à laquelle on ne peut renoncer.

Autant le fait de contribuer à l'entretien et à l'éducation de son enfant est strictement obligatoire, autant le versement d'une pension alimentaire à l'autre parent n'est pas systématique.

Enfin, l'obligation alimentaire cesse par :
- Le décès du débiteur ou du créancier
- La disparition des besoins du créancier d'aliments : l'obligation alimentaire ne cesse pas de plein droit à la majorité de l'enfant.
Elle reste due tant que l'enfant n'est pas en mesure de subvenir lui-même à ses besoins, notamment lorsqu'il poursuit des études : Article 371-2 alinéa 2 du Code Civil.

Si votre situation remplit ces conditions, alors vous pouvez prétendre au versement d'une pension alimentaire.
Plusieurs modes de fixation s'offrent à vous.